/

Ingénieur, entrepreneur, analyste process, coach en organisation et stratégie numérique
Cofondateur de Copliant - Associé Switch and Co

Copliant

Switch & Co

Modèle de superposition basé sur le modèle 'surface'

Rappel du modèle 'surface' pour une encre

2

2

s=(1−d) s0 +2d (1−d) √ s0 √ s100 +d s100




image/svg+xml

Généralisation

La généralisation du modèle 'surface' décrit conduirait au dénombrement des cas de figures : la probabilité pour un photon de ne traverser ni à l'aller ni au retour les deux films d'encre serait (1-d₁)²*(1-d₂)², celle de traverser le film 1 uniquement à l'aller ou uniquement au retour sans traverser le film 2 serait d₁*(1-d₁)*(1-d₂)², etc.

Les résultats expérimentaux montrent que le coût supplémentaire de calcul (il augmente exponentiellement avec le nombre d'encre en superposition) n'est pas justifié.

Simplification

Le modèle multiplicatif 'thickness' appliqué à la superposition donne d'aussi bons résultats. Pour deux encres caractérisées par leurs spectres s₁ et s₂ et leurs densités (couvertures d'encre dans le modèle 'surface') d₁ et d₂, et en notant f₁ et f₂ l'effet de chacune :

2

2

(1−d 1 ) s0 +2d 1 (1−d 1 ) √ s0 √ s1 +d 1 s1
f 1=
s0
2
2
(1−d 2 ) s0 +2d 2 (1−d 2 ) √ s0 √ s2 +d 2 s2
f 2=
s0
s=s0∗f 1∗f 2


Vérification expérimentale sur un mélange de cyan et de jaune imprimé en offset

La qualité de cette approximation nous apprend au passage que l'effet du tramage sur le dégradé de plusieurs couleurs est limité.

Article publié ou mis à jour le 2015-06-16

Catégories : couleur

Une réaction ?

0 commentaires

Votre nom :

Votre e-mail : (non publié)

Commentaire :

Commentaires