/

Ingénieur, entrepreneur, analyste process, coach en organisation et stratégie numérique
Cofondateur de Copliant - Associé Switch and Co

Copliant

Switch & Co

Prioritisation

Fixer les priorités peut se faire selon différents critères. Si l'on est adepte de la matrice d'Eisenhower, on peut choisir d'ajouter un champ urgence, et un champ importance. Ici nous prenons l'exemple des critères préconisés par David Allen [gtd] qui sont dans l'ordre le contexte, la disponibilité, le niveau d'énergie et la priorité.

Contexte

Lorsque les différents contextes sont connus et peu susceptibles de changer dans le temps, on peut choisir un champ à choix multiple. Dans le cas contraire un mot clé peut être plus efficace.

Disponibilité

Pour pouvoir utiliser ce critère, il est nécessaire d'estimer la durée de l'action. On choisit dans l'exemple de prendre l'heure comme unité.

Niveau d'énergie

L'exemple montre une implémentation avec trois niveaux  : normale par défaut, faible si la tâche peut être réalisée même dans un état de fatigue, élevée si au contraire elle nécessite une acuité particulière.

Priorité

On choisit là encore trois options selon le degré de priorité estimé. Les valeurs sont stockées de manière à pouvoir être interprétées comme entiers, ce qui permettra un affichage ordonné par ordre décroissant de priorité.

Action

Quoi :

Qui :

Quand :

Contexte :

Durée :

Niveau d'énergie :

Priorité :

Depuis :

Date limite :

Sponsor :

Terminée le :

Références citées

[gtd]

David Allen, Getting Things Done, 2001