/

Ingénieur, entrepreneur, analyste process, coach en organisation et stratégie numérique
Cofondateur de Copliant - Associé Switch and Co

Copliant

Switch & Co

Identifier les dangers

DUERP : document unique d'évaluation des risques professionnels
     article précédent

Il s'agit pour chaque unité de travail précédemment identifiée de répondre à la question "À quels dangers est exposé le personnel ?".

Dans le processus de réduction/élimination des risques, c'est la première étape. Les deux activités "Analyser les risques" et "Faire la veille réglementaire" présentées sur le schéma sont en fait des modalités d'identification.

Analyser les risques

Faire la veille
réglementaire

Arbitrer et planifier

Identifier les dangers

Plan

Évaluer

Analyser et proposer

Agir

Act

Do

Vérifier / Revoir
Check


Certains dangers peuvent être évidents, bien connus et identifiés par le personnel concerné et/ou le management, et simplement poser la question aux personnes concernées permet d'en établir la liste. Mais bien souvent les accidents ne surviennent pas là où on les attend.

Le formulaire danger

L'activité "Identifier les dangers" consiste donc à établir une fiche pour le danger. Voici une première proposition de formulaire que nous enrichirons dans la suite du processus :

Danger

Identification du danger :

Unité de travail :

Dommage :

Pourquoi s'embarrasser d'un formulaire et ne pas se contenter d'une liste ou d'un tableau ? Chaque fiche danger pourra constituer un dossier contenant la documentation (guide méthodologique, lois, réglements ou arrêtés, échanges, liens, photos, historique, etc.), ce qui est compliqué à stocker sous forme tabulaire. Nous verrons ensuite qu'un danger peut faire l'objet de plus d'une proposition d'action, ce qui n'est pas impossible à organiser dans un tableur, mais qui est beaucoup plus technique. Enfin, la montée en charge et le partage poseraient des difficultés sérieuses.

Analyser les risques

Une méthode systématique, qui permet d'être à terme le plus exhaustif possible dans l'analyse, pose la question du classement. C'est presque toujours, lorsqu'on essaye d'inventorier, le point de départ méthodique : les biologistes s'appuyent sur la classification phylogénétique pour organiser le vivant, les chimistes sur le tableau périodique pour les éléments, les comptables sur leur plan de comptes, les bibliothécaires et documentalistes sur la classification Dewey... bref, tout archiviste commence par établir son plan de classement.

Dans le cas des dangers, des catégories ont déjà été établies pour faciliter le travail d'identification. À partir des premières propositions de l'INRS, les CARSAT et associations de médecine du travail ont compilé des familles de risques, avec des check-lists ou guides permettant de déterminer lesquelles concernent l'unité de travail que l'on est en train d'analyser.

Voici par exemple la liste proposée par l'AIMT37 :

Liste des risques / Plan de classement

Risques lié aux ambiances physiques et environnement de travail

Risques aération / ventilation

Risques liés aux ambiances lumineuses

Risques liés aux ambiances sonores

Risques liés aux ambiances thermiques

Risques liés aux vibrations

Risques de chute de hauteur

Risques d'effondrement et de chutes d'objets

Risques de chute de plain-pied

Risques d'accidents liés aux circulations internes]

Risques liés aux machines, matériaux, matières, véhicules

Risques liés aux rayonnements ionisants

Risques liés aux rayonnements non ionisants

Risques liés aux agents biologiques

Risques liés aux produits chimiques/CMR

Risques électriques

Risques d'incendie et d'explosion

Risques liés aux machines et équipements de travail

Risques d'accidents liés aux opérations de chargement/déchargement

Risques liés à la manutention manuelle

Risques liés à la manutention mécanique

Risques routiers

Risques liés au milieu hyperbare

Autres risques

Risques liés au travail sur écran

Risques liés à l'intervention d'entreprises extérieures

Risques liés au travail isolé

Risques liés aux postures pénibles

Risques liés au travail répétitif

Risques liés au travail en équipe alternante

Risques liés au travail de nuit

Risques psychosociaux

On peut alors à partir de ces aides mettre au point pour chaque risque un questionnaire d'évaluation adapté à l'entreprise. L'évaluation devra être faite régulièrement et débouchera sur la mise à jour de fiches existantes ou l'identification de nouveaux dangers. Nous reviendrons dans un prochain article sur une implémentation possible de cette activité dans Storga.

Faire la veille réglementaire

Nul n'est censé ignorer la loi, cependant, pour l'entrepreneur qui a tellement de sujets à suivre, il est parfois difficile d'être toujours à jour sur la législation. Là encore il ne faut pas hésiter à s'appuyer sur la CARSAT et la médecine du travail. Une bonne pratique consiste à créer, à chaque fois que l'on entend parler d'une obligation ou d'une problématique liée à la santé et la sécurité au travail¹, une fiche dédiée. Comme pour l'identification des dangers, l'identification des exigences réglementaires et des exigences des parties prenantes (les assureurs par exemple ont parfois des exigences spécifiques) peut avoir différentes sources : veille active, visite de l'inspection du travail, médecine du travail, formations, etc. Ce qui importe, c'est qu'une fois connue l'exigence soit correctement prise en compte.

L'activité "Faire la veille réglementaire" peut être subdivisée en trois activités :

Identifier les exigences
ceci se traduit par la création d'une fiche correspondant à l'exigence

Préciser l'exigence
Il s'agit pour une exigence donnée de compiler les textes correspondants et d'établir concrètement quelles obligations en découlent pour l'organisme, et à intervalles réguliers de s'assurer que la législation n'a pas évolué sur le sujet

Auditer la conformité à l'exigence
Une fois l'exigence précisée, il faut évaluer si l'organisme la satisfait ou non. Si la réponse est négative, cela doit se traduire par un plan d'actions et viendra donc alimenter ou créer une ou plusieurs des fiches dangers

Voici un exemple de formulaire qui permet de gérer cette partie du processus dans Storga :

Exigence réglementaire

Exigence :

Veille réglementaire effectuée le :

Conformité ?

Contrôles

Est-ce que nous respectons cette exigence aujourd'hui ?

Lors de l'activité d'identification, la fiche avec le formulaire est créée et le champ "Exigence" est renseigné ; l'activité de veille proprement dite a comme entrée un état de toutes les exigences sans date de veille (ou dont la dernière date est antérieure à un an par exemple), et l'activité de contrôle propose l'état de toutes les exigences dont la veille est à jour et le dernier contrôle de conformité vieux de plus d'un an par exemple.

Exemple de page Storga pour l'activité "Préciser l'exigence" :

Gestion des déchets industriels dangereux (DIB)
     Exemple de fiche d'exigence

¹ Je recommande de gérer de la même manière et au même endroit les exigences concernant la protection de l'environnement.

 

Evaluer les dangers
     article suivant

Article publié ou mis à jour le 2016-12-18

Catégories : organisation
sécurité

Une réaction ?

0 commentaires

Votre nom :

Votre e-mail : (non publié)

Commentaire :

Commentaires