/

Ingénieur, entrepreneur, analyste process, coach en organisation et stratégie numérique
Cofondateur de Copliant - Associé Switch and Co

Copliant

Switch & Co

Évaluer les dangers

Identifier les dangers
     article précédent

Analyser les risques

Faire la veille
réglementaire

Arbitrer et planifier

Identifier les dangers

Plan

Évaluer

Analyser et proposer

Agir

Act

Do

Vérifier / Revoir
Check


La criticité de chaque danger identifié doit être évaluée. Pour objectiver cette évaluation, nous retenons ici trois critères : la gravité potentielle, la probabilité d'occurence et la fréquence d'exposition.

Formule de calcul de la criticité

Je propose ici un mode de calcul. D'autres formules peuvent être envisagées, et tenir compte de plus ou moins de critères, ou d'autres critères, comme l'effectif concerné par exemple. L'intérêt du calcul de la criticité est de hiérarchiser les dangers, et donc de fixer des priorités dans les plans d'actions.

Gravité potentielle

Libellé

Valeur

Bénin

1

Pouvant entraîner des jours d'arrêt

2

Susceptible de laisser des séquelles

4

Potentiellement mortel ou invalidité permanente

8

Probabilité

Libellé

Valeur

Faible (jamais arrivé)

1

Moyenne (arrivé une fois)

2

Forte (arrivé plus d'une fois)

3

Fréquence d'exposition

Libellé

Valeur

Exceptionnelle (moins d'une fois par semaine)

1

Périodique (une fois par semaine)

2

Fréquente (une fois par jour)

4

Continue (plusieurs fois par jour)

8

Criticité

Criticité = Gravité x Probabilité x Fréquence

Le formulaire danger

Voici notre formulaire danger augmenté pour permettre le calcul de la criticité :

Danger

Identification du danger :

Unité de travail :

Dommage :

Évaluation du risque

Gravité potentielle :

Probabilité :

Fréquence d'exposition :

Criticité :

16

Date d'évaluation :

Je vais profiter de ce formulaire encore simple pour donner ici quelques éléments de programmation.

Un formulaire Storga peut contenir un ou plusieurs programmes. Dans un programme, on peut définir des formules de calcul pour les champs, comme dans un tableur, à ceci près que la formule n'est pas inscrite dans le champ mais dans le programme, en utilisant le nom du champ (nom de la variable)¹.

Pour implémenter les critères ci-dessus, plusieurs options sont possibles. On peut par exemple choisir pour le champ critère un entier dans lequel on saisit directement la "note". En appelant respectivement gravite, probabilite et frequence les trois champs "Gravité potentielle", "Probabilité" et "Fréquence d'exposition", et criticite le champ "Criticité", le programme tiendra en une ligne :

criticite := gravite*probabilite*frequence

et voici à quoi ressemblera la partie évaluation du  formulaire :

Gravité potentielle :

Probabilité :

Fréquence d'exposition :

Criticité : 16

On peut aussi, comme je l'ai fait dans l'exemple de formulaire proposé, utiliser des champs à choix multiple. Dans ce cas, la valeur est stockée sous forme de chaîne de caractères. Rien n'oblige d'ailleurs à ce que la chaîne de caractères stockée (la valeur) soit identique à la chaîne de caractères affichée (le libellé).

En appelant gravite le champ "Gravité potentielle", on peut transformer le choix en une valeur numérique en utilisant une variable intermédiaire :

var Int g
if gravite="benin"
  g := 1
eif gravite="important"
  g := 2
eif gravite="serieux"
  g := 4
eif gravite="mortel"
  g := 8
else
  g := undefined

dont l'écriture peut se simplifier en utilisant le contrôle shunt :

var Int g := shunt gravite="benin" 1 gravite="important" 2 gravite="serieux" 4 gravite="mortel" 8 undefined

Il faut faire le même travail pour les autres critères et la formule de criticité devient :

criticite := g*p*f

Une manière plus astucieuse de procéder consiste à prendre comme valeur stockée directement la "note", et on utilise alors la fonction parse pour l'interpréter en tant que valeur numérique. Par exemple, en définissant le champ "Probabilité" ainsi :

On récupère la variable numérique p ainsi :

if (probabilite parse (var Int p))
  ...

Si on souhaite pouvoir faire évoluer la formule dans le temps, il est judicieux de ne pas stocker le "poids" du critère dans le champ, mais simplement un numéro d'ordre, et de déterminer le poids dans la formule. Les champs "Gravité potentielle" et "Fréquence d'exposition" sont alors définis de la manière suivante :

et le programme final devient :

if (gravite parse (var Int g)) and (probabilite parse (var Int p)) and (frequence parse (var Int f))
  criticite := 2^(g-1) * p * 2^(f-1)
else
  criticite := undefined

¹ Dans un tableur, les cellules sont généralement identifiées par leur colonne et leur ligne, par exemple "A3". Dans un formulaire Storga, qui n'a pas nécessairement une présentation tabulaire, on donne un nom à chaque champ, ce qui permet de lui affecter une valeur par calcul, de l'utiliser dans un calcul, ou tout simplement de l'afficher dans un état.

Article publié ou mis à jour le 2016-12-20

Catégories : organisation
securite

Une réaction ?

0 commentaires

Votre nom :

Votre e-mail : (non publié)

Commentaire :

Commentaires