/

Ingénieur, entrepreneur, analyste process, coach en organisation et stratégie numérique
Cofondateur de Copliant - Associé Switch and Co

Copliant

Switch & Co

Le mécanisme de l'amélioration continue

Le cycle

L'amélioration continue est un cycle.

On part d'une situation donnée qu'on analyse, on tire de cette analyse des idées d'amélioration
analyser et comprendre

parmi lesquelles on fait un choix qui se traduit par la planification d'une ou plusieurs actions (ce qu'on appelle un plan d'actions) auxquelles il faut allouer des ressources.
décider et planifier

On réalise le plan d'action,
agir

puis vient une phase de vérification : est-ce que le processus a été amélioré ? Dans quelle mesure ? Les changements apportés sont-ils validés ?
mesurer¹

Nous sommes alors dans une nouvelle situation (ou dans la même si les changements n'ont pas été concluants), et le cycle recommence.

Ce cycle a été formalisé dans les années 1930 par Walter A. Shewhart (specification → production → inspection), et rendu populaire dans le monde de l'entreprise par son disciple Edward Deming qui y ajoute une quatrième étape dans les années 1950. En hommage aux travaux de ce dernier, on parle de la roue de Deming :

1. Préparer (Plan)

Cette étape consiste à faire un plan d'action, en cherchant à dresser une liste complète des prévisions. Le plan doit également comporter des règles pour noter les résultats, analyser les données et prendre des décisions.

Il ne faut pas négliger cette étape, car sans une bonne planification, tout le reste est perdu.

2. Développer (Do)

Réaliser le plan, en notant éventuellement les changements à apporter pour une prochaine fois.

3. Comprendre (Check, study)

Observer les effets, en faisant appel à tous les témoignages disponibles, chiffrés ou non.

4. Agir (Act)

Si l'essai est concluant, mettre en œuvre les changements, dans le cas contraire recommencer le cycle (en commençant par revoir la planification).

Traduction / interprétation par Jean-Marie Gogue, in "Management de la qualité", 1993

Von Johannes Vietze - Eigenes Werk, CC BY-SA 3.0,
https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26722308

Peu importe le nom qu'on donne à ce cycle, le nombre d'étapes qu'on choisit de lui donner ou la façon dont on les regroupe ou dissocie². On le retrouve toujours sous une forme ou une autre dans tout processus d'amélioration continue. J'ai essayé de le mettre en évidence à chaque fois qu'il apparaît dans les articles de ce site en mentionnant sous les activtés concernées les termes correspondant de la roue de Deming (Plan, Do, Check, Act).

Le moteur

Il ne faut jamais perdre de vue la raison d'être du mécanisme : la satisfaction des parties prenantes³.

Le carburant

Ce sont les ressources de l'entreprise, hommes, machines, finances, temps...

Toutes les activités et toutes les actions en consomment.

Cela rend l'activité de décision tout particulièrement stratégique : il s'agit avant tout d'un arbitrage pour allouer les ressources de l'organisme. Idéalement, cette activité est commune à tous les cycles dans lesquels elle intervient dès lors que les ressources sont communes ; en pratique, un premier découpage est fait (stratégie et/ou budgets) éventuellement sur plusieurs niveaux en fonction de la taille de l'organisme.

Elle induit généralement aussi un travail d'évaluation selon des critères objectifs pour faciliter la hiérarchisation des actions. Storga, avec son mécanisme de reconcentration des informations où qu'elles soient produites dans un état où elles sont utiles, est le système idéal pour supporter une telle activité : un formulaire action unique (ou avec les champs nécessaires communs) pour tous les projets et plans d'action du périmètre de décision permettra la mise en place d'un état adapté et à jour en temps réel pour le ou les décideurs.

Exemples

L'élimination ou la réduction des risques professionnels :

DUERP : document unique d'évaluation des risques professionnels

L'amélioration continue du système de management de la qualité selon la norme ISO 9001:2000

Contrôle d'orientation (nom donné en français au cycle PDCA appliqué à la politique de l'entreprise) :
Fixer la politique → La mettre en œuvre → En étudier les effets → Préparer son évolution

Le cycle PDCA du produit :
Concevoir le produit (et le re-concevoir) → Le réaliser → Le mettre sur le marché → Le tester en service

La réalisation d'un projet

Initiation à la gestion de projet

¹ on ne peut améliorer que ce qu'on sait mesurer

² on peut citer également la démarche DMAIC 6σ (six-sigma) : Define, Measure, Analyse, Improve, Control (définir, mesurer, analyser, améliorer, maîtriser)

³ les anglo-saxons parlent de "stakeholders" ; j'utilise en français, la traduction qui semble la plus utilisée, "parties prenantes", mais la norme ISO 9001 a choisi "parties intéressées". Le terme désigne toutes les personnes physiques ou morales avec lesquelles l'organisme a des interactions directes ou indirectes. La norme ISO en donne la définition suivante : "personne ou groupe de personnes ayant un intérêt dans le fonctionnement ou le succès d'un organisme".

Article publié ou mis à jour le 2016-12-21

Catégories : organisation

Une réaction ?

0 commentaires

Votre nom :

Votre e-mail : (non publié)

Commentaire :

Commentaires