/

Ingénieur, entrepreneur, analyste process, coach en organisation et stratégie numérique
Cofondateur de Copliant - Associé Switch and Co

Copliant

Switch & Co

Calcul spectral

La présentation des problématiques de métamérisme et d'effet de trame faite dans la deuxième partie du cours démontre la nécessité de définir une encre par sa courbe de réflectance spectrale. Pour ne pas alourdir le discours, nous parlerons simplement de "spectre".

Spectre

Un spectre s est défini comme un ensemble de nombres à virgule flottante correspondant aux valeurs de réflectance mesurées pour différentes plages de longueurs d'onde. Par exemple, si le spectrocolorimètre mesure de 400nm à 700nm par pas de 10nm, alors le spectre sera un ensemble de 31 nombre à virgule flottante.

Représentation d'un spectre sur 36 valeurs sous forme d'une chaîne de caractères

from 380 to 730 step 10 spectrum 0.03345 0.05813 0.09414 0.11855 0.12912 0.14019 0.15025 0.14659 0.12802 0.10365 0.08049 0.06091 0.04468 0.03054 0.02006 0.01569 0.01429 0.01262 0.01025 0.01006 0.01773 0.07851 0.24052 0.37352 0.40986 0.42288 0.47387 0.56017 0.65501 0.72002 0.76376 0.78630 0.79843 0.81052 0.81459 0.81295

Représentation graphique

Opérations sur les spectres

Si s1 et s2 sont deux spectres, on définit s1+s2 comme le spectre où la valeur associée à chaque plage de longueurs d'onde est la somme des valeurs de s1 et s2 pour la plage. On définit de la même manière une soustraction, une multiplication et une division.

Si s est un spectre et t un nombre à virgule flottante, s^t est le spectre où pour chaque plage de longueurs d'onde, la valeur associée est celle de s à la puissance t.
s^0 est le spectre qui à chaque plage de longueurs d'onde associe la valeur de réflectance 1.

Article publié ou mis à jour le 2016-05-18

Catégories : couleur

Une réaction ?

0 commentaires

Votre nom :

Votre e-mail : (non publié)

Commentaire :

Commentaires